Style industriel : le "nouveau mobilier de famille" ?


Chaise Luxembourg, lampes articulées, mobilier de tri postal...



La déco industrielle a envahi nos intérieurs!  Pourquoi un tel succès?

 

Petit récapitulatif sur l'origine des meubles industriels:

 

-Le premier meuble en métal à entrer dans la maison est un lit. Un lit d'enfant. Ce sont les femmes au XVIIIème qui font construire ce meuble, sous l'influence des idées hygiénistes sur la santé des enfants (névrose de l'aération, peur des épidémies...). Un lit en métal est plus sain. C'est l'impératrice de Russie Elisabeth 1ère, qui lance l'idée, imitée par les autres souveraines d'Europe.

 

-Au XIXème siècle, la Révolution industrielle fait émerger le mobilier urbain (éclairage public, fontaines, kiosques, colonnes Morris...) et le mobilier domestique (cuisinières, cocottes et poêles en fonte...), en adéquation avec des nouvelles valeurs comme l'hygiène, la sécurité, le confort, les loisirs.

En 1840, les charpentiers font grève. Une idée jaillit: et si on remplaçait le bois par le fer?

La construction métallique suit son chemin...

 

-Fin XIXème et XXème : le mobilier de travail (casiers, étagères, caissons, chariots...) délaisse le bois au profit du métal, pour des raisons évidentes de solidité. Puis l'éventail des meubles dédiés au travail s'élargit et se spécialise: machines-outils avec sièges incorporés, établis, vestiaires, mobilier de cantine pour l'usine, tiroirs d'archivage pour le bureau, meubles de métier spécialisés (le fameux casier de tri postal !), lampes articulées, tables guichets, sièges tournants... Mots d'ordre: "s'empiler, s'articuler, se standardiser".

 

-La loi du 13 juillet 1906 ouvre une nouvelle ère: Vive le temps libre ! Le dimanche devient jour officiel de repos !

Arrive alors la version "détente" du mobilier industriel, avec les chaises bistrot, les chaises de parcs, utilitaires et fonctionnelles.

 

Tout ce joyeux petit mélange se retrouve maintenant dans nos intérieurs.

Pourquoi un tel succès?

 

Denis Woronoff, professeur d'Histoire à la Sorbonne, nous en donne la clé:

"La quête actuelle de mobilier industriel s'inscrit dans le mouvement initié dès les années 30 autour des arts et traditions populaires. C'est une façon de créer du lien avec une France que nous avons perdue. C'est une recherche d'origine. Mais c'est un détournement aussi. A cela une raison: sous-estimant leur propre histoire de vie, les auteurs de l'aventure industrielle, dirigeants et ouvriers, ne l'ont pas racontée. La transmission n'a donc pas eu lieu, et en conséquence, si nous retrouvons aujourd'hui le chemin de l'histoire, nous en perdons le sens."

 

A méditer...

 

Source: Le mobilier industriel - Quand l'utilité devient style, Brigitte Durieux, éditions Aubanel, 2009.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0